Mon oncle d’Algérie – Nathalie Funès II

« une répression sauvage s’abat sur l’Algérie. De nombreux travailleurs algériens sont surveillés ou arrêtés. Le Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques et son journal L’Algérie libre sont interdits. Le gouvernement Mendès-Miterrand et la presse ppourrie à gages couvrent d’injures et de calomnies les résistants algériens. A cette campagne de haine destinée à camoufler les menées colonialistes, nous répondant: le terrorisme n’est pas un fait isolé, n’est pas provoqué par les émissions de la radio du Caire. La révolte est la conséquence de cent vingt-quatre ans d’expropriation, de surexploitation, de répression, de massacres. Elle est le seul espoir des fellahs et ouvriers agricoles à deux cent cinquante francs par jour, des centaines de milliers de chômeurs, d’émigrés refluant vers les bidonvilles, s’engageant dans une lutte à mort pour l’indépendance, c’est à dire contre le colonialisme expoiteur. Tous unis, malgré les mensonges des uns et le silence des autres (les grands partis dits ouvriers), nous manifestons notre solidarité avec les travaillleurs algériens et nous exigeons: le retrait du contingent et de toutes les troupes d’Afrique du Nord. Nous ne voulons pas une nouvelle guerre d’Indochine, nous ne voulons pas que nos fils et nos frères sous l’uniforme soient transformés en chasseurs de fellaghas. »

Cet article, publié dans Algérie, colonialisme, Communisme libertaire, les Justes contre l'Algérie française, Littérature, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s