Ils ont rejoint le Front pour libérer l’Algérie de Jean Asselmeyer

Projection pour les Parisiens

« ILS ONT REJOINT LE FRONT POUR LIBÉRER L’ALGÉRIE »  de JEAN ASSELMEYER

L’ASSOCIATION DES CHEMINOTS CINÉPHILES « CEUX DU RAIL »

Vous invite à la projection du film :

ILS ONT REJOINT LE FRONT, POUR LIBÉRER L’ALGÉRIE de Jean Asselmeyer

Le Mercredi 24 Avril à 19h
CINÉMA LA CLEF
21, RUE DE LA CLEF 75005 PARIS
METRO CENSIER

Rencontre avec le réalisateur

Inscriptions : André GOMAR 06 46 14 68 51 ou a.gomar1@orange.fr

UNE AUTRE HISTOIRE
Au moment où s’achèvent les commémorations du cinquantième anniversaire de l’indépendance de l’Algérie ce film documentaire nous fait partager d’autres regards sur ces huit années du combat d’un peuple pour se libérer du joug colonial.

Archives inédites, et prises de positions de quatre témoins principaux qui contredisent une vision de l’ histoire réductrice qui voudrait faire croire que les colons seraient devenus victimes et qui renvoie dos à dos dans une mascarade d’objectivité deux « violences » et glorifiant les « bienfaits de la colonisation ».

D’AUTRES REGARDS
Dans ce film ces quatre grands témoins, qui vivent aujourd’hui en Algérie, en tant qu’ algériens à part entière, nous montrent ce qu’a été réellement cette colonisation si « bénéfique » qu’ils eux ont perçu comme l’oppression d’un peuple par un autre.

Trois d’entre eux, que l’on appellerait aujourd’hui « pieds noirs » ,autrement dit ces européens à qui la France, puissance occupante, a donné les meilleures terres, prises aux populations autochtones, du travail, et des droits exclusifs, non partagés par l’ensemble de la population, vivaient plutôt bien par rapport à la majorité des « indigènes ».

Le quatrième, lui se trouvait bien loin de tout cela et vivait en Argentine.

Annie Steiner, Felix Colozzi, Pierre Chaulet et Roberto Muniez nous expliquent ce qui les a amené à se solidariser avec le combat des faibles, des humiliés et à risquer leur liberté et leur vie.

UNE AUTRE RÉSISTANCE
Ils décrivent et expliquent :

– La nuit de la Toussaint, ce 1 er novembre 1954 où la guerre de libération a commencé.

– Leurs expériences de la lutte dans les syndicats, dans les « maquis rouges », structure armée clandestine du PCA (le parti communiste Algérien) : les « Combattants de la libération », évoquant leurs compagnons de lutte Henri Maillot ou Fernand Iveton guillotiné pour l’exemple.

– Leurs actions avec les militants du FLN et pour la première fois dans un film documentaire, nous montrons comment le FLN fabriquait ses propres armes dans des bases secrètes au Maroc, mais aussi des récits bouleversants sur la prison, la torture.

Ces quatre témoignages sont complétés par d’autres, dont ceux de Djilali Geroudj, responsable des « Combattants de la libération » et de Maître Smadja avocat de Fernand Iveton, témoin de son exécution.

Ces quatre témoins qui ont rejoint ce front pour la libération de l’Algérie, en s’associant et s’intégrant à la lutte du FLN ont par la suite participé à la formidable aventure commencée il y a cinquante années, celle de la construction d’un pays neuf.

C’est là que nous les avons filmés aujourd’hui, sur cette terre d’Algérie si belle et si fragile, où ils continuent à refuser le choc des « civilisations » participant en tant que citoyens algériens à la construction d’un autre choc :

Le CHOC DES SOLIDARITÉS !

Un film documentaire de 61 minutes – Format HD
Produit par : Djinn productions Alger
L’AARC : Agence Algérienne pour le Rayonnement Culturel
Avec la participation de l’ONDA
Scénario et réalisation : Jean Asselmeyer – mars 2012

lien vers le site de Djinn qui a produit le film

Cet article, publié dans Algérie, cinéma, colonialisme, Fernand Iveton, Guerre d'Algérie, Vidéos, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s