Georges Azenstarck – 27 ans en 61 – Photojournaliste au quotidien L’Humanité

Placé sur le balcon du journal, en face du cinéma Le Rex sur les Grands Boulevards, il photographie la répression policière. Ses photos ne seront publiées que des années après.
« Pendant que j’étais en train de tirer les photos au labo, on vient me chercher et on me dit « il se passe quelque chose d’horrible en bas de L’Huma ». »

Cet article, publié dans 17 octobre 1961, Algérie, colonialisme, Crimes policiers, films, Guerre d'Algérie, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s