Frantz Fanon sur les femmes algériennes

L’humour qui est appréciation rigoureuse de l’évènement est inaperçu de l’occupant.

Et le courage que manifeste la femme algérienne dans la lutte n’est pas une création inattendue ou le résultat d’une mutation.
C’est la réplique de l’humour dans la phase insurectionnelle.

Frantz Fanon

Cet article, publié dans Algérie, colonialisme, Fanon, Guerre d'Algérie, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s