Que ceux qui racontent qu’ils ne savaient pas arrêtent de mentir!

L’évêque d’Alger dénonce la torture en Algérie17 janvier 1955.

Monseigneur Léon Etienne Duval, archevêque d’Alger, refuse de se taire, il dénonce les aspects inhumains et le recours à la torture dans un communiqué lu en chaire dans toutes les églises du diocèse d’Algérie.
Cette dénonciation sera évoquée dans la presse, et même à l’Assemblée nationale.

Huit jours plus tard, le 25.1.1955, il écrit au sujet de la torture que : « L’instruction judiciaire doit exclure toute torture physique et psychique parce qu’elle lèse le droit naturel, même si l’accusé est coupable ». Onze mois plus tard, le 29 novembre 1955, Mgr Léon Etienne Duval exprime son indignation devant les exactions, répressions et tortures que subissent les Algériens. Il lance un message à la radio – où il dit entre autres :

« C’est déconsidérer la cause que l’on défend que d’employer pour cela la violence injuste. De même, ce n’est pas honorer les morts, quels qu’ils soient. C’est outrager leur mémoire que de répandre un sang innocent sur leur cercueil ».

Cet article, publié dans Algérie, colonialisme, Guerre d'Algérie, religion, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Que ceux qui racontent qu’ils ne savaient pas arrêtent de mentir!

  1. feudeprairie dit :

    Un homme courageux à son époque!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s